Le premier ouvrage interactif pour instruire les Apprentis… avant qu’ils ne deviennent des Maîtres incultes

Get Adobe Flash player

Publicité : découvrez nos partenaires ci-dessous


Le Soleil et la Lune


Dans le précédant travail, nous avons abordé le tandem (Ciseau/Maillet) bien physique et matériel. Avec le binôme Soleil/Lune, nous abordons une fonction plus symbolique. Car si nos yeux les ont tous vus, très peu de Francs-maçons se sont posés sur l’un des deux astres. Pour la petite histoire, sachez que parmi les premiers hommes à poser le pied sur la Lune le 21 juillet 1969, il y avait un Maître maçon (Buzz Aldrin)[1]. Depuis, pas moins de dix Frères ont visité l’espace. A ce jour aucun n’a encore tenté l’expérience sur le Soleil, car pour paraphraser une histoire qui m’amuse toujours : « Même la nuit il y fait très chaud ! »

Ces deux Symboles sont présents en Loge. D’ailleurs, il est important de rappeler que certains Plateaux d’Officier représentent une planète symbolique :


-          Vénérable correspond à Jupiter

-          Premier Surveillant à Mars

-          Second Surveillant à Vénus

-          Orateur au Soleil

-          Secrétaire à la Lune

-          Expert à Saturne

-          Maître des Cérémonies à Mercure

Nous observons donc que Lune et Soleil sont à l’Orient de chaque côté du Vénérable Maître qui symbolise Jupiter, la plus grosse planète du système solaire.

Dans sa fonction symbolique la Lune est du côté du Septentrion, là où La Lumière est la moins forte. Le Soleil par conséquent se trouve au Midi, là où La Lumière est la plus puissante. En d’autres termes, c’est parce que la Lune est un principe féminin, doux et qu'elle diffuse une lumière tamisée, que les Apprentis, qui ne supportent qu'une faible lumière de la connaissance, sont au Septentrion. Comme le Soleil irradie, c'est à la colonne du Midi que l'on y place les Compagnons.

Souvenez-vous que nous ouvrons nos travaux à Midi. Il est dit dans le Rituel du REAA et du Rite Français :

VM : À quelle heure les maçons ont-ils coutume d'ouvrir leurs Travaux ?

1er S : A midi plein, Vénérable Maître.

Et dans le Rituel du Memphis Misraïm :

VM : Frère 2nd Surveillant, à quelle heure les Maçons d’Égypte ont-ils coutume d'ouvrir leurs travaux ?

2ND S : Lorsque le Soleil culmine sur les sables de Memphis, lorsqu'il est Midi et que l'ombre est la plus courte, alors les Maçons d’Égypte ouvrent leurs Travaux, Vénérable Maître.

Vous pouvez constater que nos Rituels nous renseignent sur la position exacte du Soleil au début et à la fermeture des travaux. Par voie de conséquence, lors de la fermeture, nous sommes à minuit. Comprenez bien que cette position à l’ouverture et à la fermeture est purement symbolique. Le Midi dont il est question met en lien le Soleil avec le Fil à Plomb, symbolisé sur le Sautoir du Second Surveillant. Il s’agit une fois de plus du R de la rectitude, de l’alignement vertical. L’ouverture des travaux s’effectue Soleil au Zénith et la fermeture Soleil au Nadir, ce qui signifie en arabe « Opposé » ou encore « Point le plus bas ». Cette information quant au Soleil symbolique est absolument sans équivoque, voici une nouvelle perpendiculaire. Le maçon à l’ordre d’Apprenti durant l’ouverture constitue un ensemble d’équerres avec son corps, ses pieds, son coude, sa main… tout cet ensemble nous amène à la conscience de cet outil symbolique qui représente la matière, en opposition au Compas qui représente l’esprit. Le maçon, qui au premier degré doit apprendre à se tenir droit, doit dépasser les apparences de la matière pour apprendre à s’élever en spiritualité.

Après avoir envisagé le Soleil comme outil, je vous propose maintenant de l’aborder comme principe masculin. Loin de moi toute idée de comparer le Soleil à l’homme et la Lune à la femme, ce serait tellement restrictif. Nous parlons bien de principe et non de genre. Celui du Soleil est rayonnant, donc émetteur. Du point central, il va vers la périphérie. Il projette le résultat de son travail (La Lumière) en direction de la Lune qui est quant à elle, réceptrice. La Lumière de la Lune est le résultat de ce qu’elle reçoit du Soleil, un reflet. Vous vous souvenez du lien que j’ai évoqué en expliquant que le Maître des Cérémonies avec sa canne attire (et guide) les FF et SS durant les déplacements en Loge ? Il est donc comme la Lune qui absorbe et attire. L’Expert suit derrière et pousse avec son Épée les FF et SS, comme le Soleil émet et étend son énergie dans une force rayonnante. Parlons quelques instants du Pavé Mosaïque. Nous avons déjà eu l’occasion de l’aborder dans le précédant travail et nous en reparlerons dans la planche suivante qui lui sera consacrée. Le blanc est le rapport direct de la force émettrice du Soleil et le noir symbolise la force réceptrice de la Lune. Comprenez bien que ce principe absorption/répulsion est comme les deux faces d’une même pièce. L’un et l’autre sont totalement inséparables et incontestablement complémentaires.

Je n’ai pas encore souligné le lien évident entre Jour/Nuit et Soleil/Lune. Pourtant, il est tout à fait possible de les évoquer. Au-delà, nous pourrions aussi faire le parallèle entre les deux astres et la ligne de temps que nous retrouvons dans la règle à 24 divisions. Cette dernière est une parfaite représentation physique du temps. Le cycle circadien de 24 heures est à mettre en lien avec un cycle de vie qui serait représenté par le lever du Soleil et sa course durant les deux fois 12 heures et le lien Soleil/Lune. Le rapport Temps/Matière est une base de réflexion qu’il ne faut pas négliger pour bien s’imprégner de vos Symboles.

Nous aborderons le nombre Trois lors de notre dernière planche. Pourtant, il serait fort utile de prendre conscience dès maintenant du principe ternaire que chacun de nos Symboles peut dégager. La Lune et le Soleil engendrent un troisième élément qui est le Vénérable Maître, qui est la première « Lumière » de la Loge. La Lumière fera l’objet d’une planche, tant ce point est central dans la Franc-maçonnerie. Cependant, je vous invite à intégrer dans ce travail la notion de Lumière. Le maçon ne vient-il pas la chercher lors de son Initiation ? Nous la détaillerons ci-après. Ainsi n’hésitez pas à porter votre esprit sur le rayon qui transporte La Lumière du Soleil vers la Lune et qui par un reflet, le renvoie ensuite sur la terre. Il ne vous échappera certainement pas que cela forme une fois de plus une équerre à l’échelle de l’Univers.

Lisez la suite et terminez votre instruction : Suite dans le manuel 

Note : tous les textes de ce site sont sous copyright. Toute reproduction est interdite sans autorisation.