Le premier ouvrage interactif pour instruire les Apprentis… avant qu’ils ne deviennent des Maîtres incultes

Get Adobe Flash player

Publicité : découvrez nos partenaires ci-dessous


Le Fil à Plomb

Avec le Fil à Plomb, nous abordons une autre forme de dualité complémentaire. Il s’agit là d’une loi de la nature, celle de la gravité universelle. Une force extérieure au Symbole visible est en action et rend ainsi le Fil à Plomb passif. On peut comparer cette force au Maillet qui exerce une action pressante et constante sur le Ciseau. En résumé, la gravité est active et le Fil à Plomb est passif.

Au-delà de l’élément alchimique du plomb, qui mérite peut-être une réflexion de votre part, car on peut s’interroger, pourquoi ne pas avoir utilisé de l’or, cet objet symbolique est une pièce maîtresse de la Franc-maçonnerie. Je vous avoue avoir une préférence pour ce Symbole. Il résume à lui seul l’esprit et le chemin maçonnique. On le retrouve physiquement en Loge au-dessus du Naos ou du Pavé Mosaïque suivant le Rite pratiqué. On le retrouve aussi sur les Sautoirs du Second (Fil à Plomb) et du Premier Surveillant (Niveau à Plomb). Pourquoi ce Symbole est-il si puissant dans sa représentation ? La réponse première est : « Parce qu’il est inconditionnellement soumis au cadre irrésistible de la force d’attraction de l’Univers ». En effet, aucun humain ne peut durablement contrarier la loi de la gravité. Ce cadre qui représente la rectitude qu’on retrouve dans le « R » du VITRIOL est identique au principe du cadre tracé par l’équerre ou par la règle à 24 divisions, qui peut être assimilé au cadre de l’espace-temps.

Qui, parmi nous, pourrait se vanter d’arrêter ou de remonter le temps ? Qui pourrait se vanter de vaincre durablement la loi de la gravité ? Personne bien évidement. Par conséquent, on peut affirmer que l’Univers est régi par des lois que l’homme doit indiscutablement accepter et avec lesquelles il doit se réconcilier, au risque d’user sa vie et son énergie. L’homme réalisé est celui qui a réussi à faire la paix avec toutes les lois de l’Univers. Réussir cette mission c’est unir le feu et l’eau. C’est rassembler les contraires dans une quête d’harmonie qui résulte d’un mouvement produit par le travail. Le Travail de l’Univers d’un côté, mais aussi le Travail du maçon de l’autre. Tout le Travail du maçon va consister à se maintenir au milieu du fleuve de la vie, sans trop venir se frotter aux berges. Les berges se manifestent par des expériences qui vont renforcer le maçon. Ce sont les épreuves qui nous éloignent du centre.

Vous souvenez-vous du sens grec du mot péché dont je vous ai déjà entretenu au début de cet ouvrage ? : « Tirer une flèche à côté de la cible ». En d’autres mots, être en dehors de son centre. Je vous invite à transposer cette image en remplaçant la flèche par un Fil à Plomb. Vous obtenez alors le Sautoir du Second Surveillant. Le maçon qui s’écarte de son centre et perd son alignement n’est-il pas lui aussi dans le péché, vis-à-vis de lui-même et de l’Univers tout entier ?

Ainsi, pour donner un sens profond à notre travail, prenons conscience que la loi de la gravité nous permet de garder la rectitude pour trouver notre centre, notre alignement.

Dans le grade suivant, celui de Compagnon, transposons et envisageons l’effet de la gravité sur le plomb du Niveau qu’on observe sur le Sautoir du Premier Surveillant. Dans ce cas, il sert à trouver l’horizontale. Cette même horizontale nous permet de nous nourrir des échanges avec les autres FF et SS.

Lisez la suite et terminez votre instruction : Suite dans le manuel  

Note : tous les textes de ce site sont sous copyright. Toute reproduction est interdite sans autorisation.